Une question, un conseil ? Contactez-nous
Une question? Un conseil?
Retour

actualité

Suivez l'actualité de la CCI de Bordeaux sur les médias sociaux et restons en contact !
Réussir le déconfinement économique

Publié le 18/05/2020

Réussir le déconfinement économique

Premiers enseignements du déconfinement : si les entreprises ont dû s’adapter à la nouvelle donne sanitaire, les inquiétudes économiques persistent face à une reprise qui génère des charges et un chiffre d’affaires dans l’inconnu. 72% des commerces et CHR (Café/Hôtel/Restaurant) interrogés redoutent un changement du comportement d’achat selon l’enquête réalisée par la CCI Bordeaux Gironde. Inquiétude aussi partagée par les décideurs politiques et économiques sur l’avenir de l’Aéroport de Bordeaux après l’annonce de la suppression de la navette Paris-Bordeaux dans le cadre du plan d’accompagnement d’Air France.

« Si la suppression de la navette est confirmée, je suis très inquiet de la pérennité de l’aéroport. Cette liaison rapide avec Paris facilite ses liaisons européennes ou transcontinentales » confirme Patrick SEGUIN, Président de la CCI Bordeaux Gironde, signataire avec les Présidents de la Région et de Bordeaux Métropole et à l’initiative du Maire de Mérignac, d’un courrier adressé au Premier ministre pour qu’il revoit sa position. « D’autant plus que l’aéroport s’est doté d’un plan d’orientation stratégique volontariste en termes de lutte contre les nuisances sonores et visant à la neutralité carbone et devenir ainsi un équipement éco-responsable » reprend-t-il.

Plusieurs industriels ont également fait part de leurs incompréhensions devant une telle suppression de nature à remettre en question leurs projets de développement dans la région bordelaise. La navette entre Bordeaux et Paris joue un rôle important dans l’aménagement du territoire puisqu’elle dessert tout l’ouest du département, ses filières viti-vinicoles et touristiques. 

L’objectif est de veiller à conserver un service aérien suffisant entre Bordeaux-Mérignac et Orly tout en répondant aux attentes en matière d’environnement.

Des incertitudes pour 72% des dirigeants de commerce et CHR

Préoccupée par l’infrastructure aéroportuaire, la CCI l’est tout aussi pour les commerces ayant repris une activité qui, selon l’enquête réalisée du 4 au 7 mai auprès de 1 000 entreprises du secteur, sont inquiets sur les consignes d’hygiène et de sécurité à mettre en place pour leurs clients. Et ce, malgré toute l’information qui a été faite et la distribution par de 900 kits reprises , Le manque d’EPI (Equipement de Protection Individuel) reste la principale préoccupation pour 70% d’entre eux et sont 56% à en avoir commandé.

Focus Commerce-CHR

Des masques pour les entreprises

Dans ce contexte d’urgence sanitaire, le réseau CCI s’est plus particulièrement associé à deux dispositifs initiés par le Gouvernement pour l’achat de masques sur tout le territoire national. Le premier mis en place via la plateforme Cdiscount ( www.cdiscount.com/masques ) : 13 millions de masques ont été commandés en France dont 1 506 000 en Nouvelle-Aquitaine par 9 100 entreprises. Et, celui proposé la semaine dernière avec La Poste ( https://masques-pme.laposte.fr ) portant sur la fourniture de 10 millions de masques textiles réutilisables. 1 350 000 ont ainsi été vendus sur le plan national cette première semaine. En Nouvelle-Aquitaine, 2 842 entreprises ont passé commande dont 966 en Gironde.

1 156 dossiers déposés sur les deux plateformes

Autre indicateur à ne pas varier, la crainte de voir leur trésorerie se détériorer (86%). Plus de 8 000 connexions ont été enregistrées et 140 000 pages vues cette première semaine sur les plateformes ouvertes le 11 et 13 mai derniers afin d’obtenir une aide financière.

Chargés d’instruire les dossiers, les collaborateurs des chambres consulaires (CCI, CMA et Chambre d’Agriculture) ont ainsi traité 1 156 dossiers lors de cette première semaine pour le fonds de Bordeaux Métropole ( fondsurgencebordeauxmetropole.fr ) et le fonds de La CALI - Communauté d’Agglomération du Libournais ( fondscovidcali.fr ). Afin de ne pas pénaliser les entreprises dont les dossiers étaient validés, un « reporting » quotidien a été transmis aux différentes collectivités.

Annoncée la semaine dernière, la CDC Médulienne a souhaité, elle aussi, s’appuyer sur l’expertise de la CCI et de la CMA pour la gestion et l’instruction des dossiers de son Fonds de soutien qui s’adresse aux entreprises et artisans des dix communes du centre-sud du Médoc. L’ouverture du site est prévue fin mai.

3 110 accompagnements renforcés depuis le début de la crise

Toujours selon l’enquête, ils sont 45% à avoir demandé un appui sur le financement, la stratégie commerciale ou la mise aux normes démontrant ainsi toute l’utilité de l’accompagnement humain des chefs d’entreprise. Pour cette première semaine de déconfinement et de réouverture de la ligne téléphonique (05 56 79 5000), la CCI a traité plus de 1 300 appels. Pour la plupart, il s’agissait d’avoir des informations sur les Fonds de soutien. La cellule de crise a également déclenché 3 100 « accompagnements renforcés » depuis le début de la crise et reçu près de 3 700 demandes d’informations par mail.

Désir d’entreprendre pour 10 « apprentis » chefs d’entreprise en e-learning

Mais dans ce contexte où la crainte de l’avenir est grande, le désir d’entreprendre reste d’actualité. Dix stagiaires conscients des difficultés du contexte actuel mais plus motivés que jamais ont ainsi participé la semaine dernière à la première formation «  5 Jours pour entreprendre  » en version dématérialisée.

Au programme, un accompagnement et un soutien actif à distance par des conseillers de la CCI. Activités ciblées : traiteur à domicile, commerce de bar à bière, services à la personne, immobilier, création de circuits touristiques, ateliers petite enfance, galerie d’art. Un moyen également de penser attractivité et développement économique des territoires, une préoccupation à laquelle la CCI Bordeaux Gironde porte une attention particulière. Face à la forte demande et au succès de cette version e-learning, une prochaine session est déjà prévue au mois de juin prochain.

La CCI propose aussi en e-learning ses formations numériques comme « Booster son activité via les réseaux sociaux » afin de stimuler leurs ventes et fidéliser leur clientèle via le numérique. Cinq chefs d’entreprise ont démarré cette formation.

PLUS D'INFOS SUR  LES MODULES DE FORMATION EN E-LEARNING

Des webinaires pour lever les doutes

Côté « Webinaires » animés par les conseillers de la CCI, toujours le même succès sur le plan des connexions : 150 inscrits pour chaque session. Prochains RDV de ce service sur mesure :

  VOIR LES REPLAYS DES WEBINAIRES

Fil d’information continu sur le net

Enfin côté information, la fréquentation du site de la CCI Bordeaux Gironde est toujours en augmentation : 43% de visites supplémentaires cette semaine et 26 000 pages vues notamment celle qui concernait les Fonds de soutien . Même tendance pour les réseaux sociaux (114000 impressions et 3 500 interactions) qui deviennent de plus en plus une porte d’entrée pour avoir des informations sur les différents dispositifs d’aide ou demander un accompagnement.

La communauté Facebook «  Covid-19 : Groupe de soutien entreprises et commerces en Gironde » rassemble aujourd’hui plus de 1 800 membres, et a enregistré des commentaires toujours en augmentation depuis sa création.

Suivre l'info en continu sur notre site et sur les pages Réseaux sociaux de la CCI Bordeaux Gironde :



Commentaires

Identifiez-vous pour ajouter un commentaire.

Identifiez-vous pour lire les commentaires postés par les autres utilisateurs